Analyse de données de composition et identification des altérations géochimiques des matériaux céramiques

Abstract

Dans le cadre d’études de provenance des matériaux céramiques, il est courant de comparer la composition élémentaire de matières premières argileuses avec celle d’artefacts archéologiques. Les problèmes d’altération demeurent cependant peu pris en compte. La présente étude propose ainsi une première comparaison entre des matériaux céramiques et des tessons non cuits retrouvés dans un même contexte archéologique de la fin de l’Âge du Fer. Nos résultats illustrent l’importance d’un traitement adéquat des données de compositions géochimiques et l’intérêt des développements méthodologiques dans la suite des travaux de J. Aitchison (1986). Cette approche permet d’identifier les processus intervenant après l’abandon des artefacts et d’éviter des biais taphonomiques, notamment liés aux mécanismes de pédogenèse, qui n’affectent pas argiles et céramiques de la même façon. L’existence d’une altération différentielle en fonction de la nature des matériaux invite à la prudence quant à l’application stricte du postulat de provenance lorsqu’il s’agit de comparer des matériaux archéologiques et géologiques.

Publication
Archeosciences, revue d’Archéométrie
Nicolas Frerebeau
Nicolas Frerebeau
Archaeologist

Technological choices in ancient societies.

Related